mardi 16 novembre 2010

Je n'aurais donc pas grand chose à rajouter...

Par Cecilchen, mardi 16 novembre 2010 à 13:43 :: Pensées en vrac

... concernant la situation actuelle.

J'en suis à un ras le bol assez puissant, concernant à peu près tous les domaines. La famille, les amis, le travail. Je suis dans une quête de sens, d'un but concret et gratifiant à atteindre, mais je m'encroûte définitivement dans une vie qui ne me ressemble pas. (Oh no, I see, A spider web is tangled up with me, And I lost my head, The thought of all the stupid things I'd said. Oh no, what's this? A spider web, and I'm caught in the middle, So I turn to run, The thought of all the stupid things I've done, And I never meant to cause you trouble, I never meant to do you wrong, And I, well if I ever caused you trouble, And oh no, I never meant to do you harm. Oh no, I see, A spider web and it's me in the middle, So I twist and turn, Here am I in my little bubble, Singing I, never meant to cause you trouble, And I, never meant to do you wrong, And I, well if I ever caused you trouble, Oh, no I never meant to do you harm. They spun a web for me, They spun a web for me, They spun a web for me.)

Voilà bientôt 3 mois que j'ai perdu le sommeil, que MisterX (personification du démon ?) erre tel un fantôme dans mes rêves les plus fous, comme une piqûre de rappel : t'es là pour en chier, Bibiche. Tu es là pour souffrir, on va s'en donner à coeur joie.

Alors que mon ami et confident le plus cher me quitte sans scrupule, m'abandonne, je me retrouve seule pour affronter cette nouvelle vie qui s'offre à moi. Dans quoi me suis-je engagée ? Le voulais-je vraiment ? Qu'est ce que je cherche, au fond ? Qu'est ce que j'attends ? Finalement, en réponse à tout ça, je m'accroche de toutes mes forces à de nouvelles personnes, alors que, dans le fond, je sais bien que mein Zweck c'est de finir seule (wenn alles nur etwas heller wär, so verstehe ich, in der Finternis wird alles deutlicher). J'en reviens donc à me questionner sur le but même de l'existence humaine... et j'avoue être un peu lassée de toutes ces conneries. Je me demande si mes larmes ont un goût amer, acide, ou de soupe aux champignons (so gut schmack die Suppe..). Je me demande si j'arriverai un jour à me reconstruire.

Demain est un autre jour, nous verrons bien ce qu'il en advient.

464 commentaires :: aucun trackback