lundi 29 mai 2006

Monsieur Grimberg

Par Cecilchen, lundi 29 mai 2006 à 19:27 :: Pensées en vrac

Monsieur Grimberg : mon prof de littrature des semestres 4, 5 et 6. C'est une personne respectable, qui s'exprime en franais d'une manire douce et soigne, qui manie la langue de Goethe sans simagres, qui voit ses lves non pas comme des veaux ruminant et stupides, mais comme des tres humains (quel progrs). Ah la la, si plus de profs de fac pouvaient tre comme lui !

Lors du dernier cours qu'il nous a dispens, il a fait un lapsus rigolo (Menfin je crois que suis la seule l'avoir remarqu...)
Il voulait nous encourager parler, et il a voulu nous dire "Allez-y, ne soyez pas timides !"
Mais il a dit "Seien Sie nicht nchtern!"
Bah coute !

27 commentaires :: aucun trackback

dimanche 21 mai 2006

Unter Schutzatmosphre verpackt

Par Cecilchen, dimanche 21 mai 2006 à 23:31 :: Pensées en vrac

Lucile et Maxime. Merci d'tre l chaque jour pour m'aider grer ma vie. Merci pour tous ces moments qu'on a pass ensemble Amiens. Pour les bons et les moins bons.
Merci Maxime pour m'avoir tant de fois achet mon gouda en tranches, pour m'avoir console ce soir (une fois de plus),
Merci Lucile pour les joggings rguliers et les rvisions vautres sur la table du salon ou dans le canap.
Merci vous deux pour avoir simplement t l quand j'en avais besoin. Pour avoir t l le 8 aot quand je suis descendue du train et pour ne m'avoir laiss que trs rarement tomber depuis tout ce temps.
Merci pour votre amiti simple et sincre. Merci pour tout. J'espre pouvoir vous le rendre un jour.
Ca va tre dur, trs dur, sans vous, malgr nos prises de ttes.
Je vous aime ENORMEMENT.

79 commentaires :: aucun trackback

lundi 15 mai 2006

Gah !

Par Cecilchen, lundi 15 mai 2006 à 17:26 :: Pensées en vrac

10 commentaires :: aucun trackback

vendredi 5 mai 2006

Je suis au chmage !!

Par Cecilchen, vendredi 5 mai 2006 à 19:26 :: Pensées en vrac

C'tait quand... hmm c'tait le 5 mai pour moi (c'est dire le 4 mai pour le reste du monde). La fac a jart les fgniasses et a rouvert ses portes le 2 mai (enfin, pour moi, on tait le 3 mai, mais bon).
Ainsi, comme tous les jeudi depuis janvier 2006, je vais la BS aprs mon cours de philo (qui n'a pas eu lieu cette fois-l, ce cher Monsieur Azuelos ayant trouv mieux faire que de venir nous enseigner la doctrine de Monsieur Kant). Je n'ai qu' attendre 16h avant de prendre ma permanence la Bibliothque de Section des langues (BS).
Enfin, a c'tait... avant le drame.

Le drame ? C'est Madame Maronnier, la chef, qui rentre dans la BS et nous dit : "Au fait, il faudrait que vous comptiez vos heures ! Avec toutes ces histoires on ne sait plus trop o on en est"

On compte nos heures, donc, avec Aurlien (qui me laissera sa place dans 40 minutes) et Brangre (qui sera ma collgue dans 40 minutes), avec une certaine apprhension. (Je crois qu'on sait ce qui nous attend). Mince. T'as fait combien d'heures, toi, pendant le bloquage de la fac ? 18 ? Ah. Moi j'en ai fait 12. Mais c'est pas grave, a, Madame Maronnier a dit de compter nos heures depuis le dbut de notre contrat.

Notre contrat, c'tait de faire 200h de permanences la BS. 200h ranger des livres, remplir les fiches d'empreints des tudiants et celles des livres. 200h tiqueter les livres, mettre leur nouvelle cotte. 200h tamponner les priodiques, les quotidiens, les mettre sur leur petit prsentoir. 200h faire les photocopies des livres non-empreintables. 200h se montrer patient(e)s avec Papy (entre autre)
"Vous tes germaniste ?"

On compte nos heures, donc. Et voil le drame. J'en suis 215h. Par principe, on ne me paira pas les 15h de rab (merci !). Mais le pire, c'est mme pas a. Le pire c'est que je ne bosserai plus jamais avec les autres !
On m'a mis au chmage sans mme m'y prparer.
Aurlien, Ahmed, (et mme Alexandra !), Brangre, Benjamin, Charlotte, Claire, Sebastien...
Suis-je la seule ressentir a ??

79 commentaires :: aucun trackback