jeudi 19 août 2010

high, running wild among all the stars above.

Par Cecilchen, jeudi 19 août 2010 à 11:22 :: Pensées en vrac

21 commentaires :: aucun trackback

mercredi 18 août 2010

..

Par Cecilchen, mercredi 18 août 2010 à 00:09 :: Pensées en vrac

ILL: Ich lebe in einer Hölle seit du von mir gegangen bist.
CLAIRE: Und ich bin die Hölle geworden.
ILL: Ich führe ein lächerliches Leben. Nicht einmal recht aus dem Städtchen bin ich gekommen. Eine Reise nach Berlin und eine ins Tessin, das ist alles.
CLAIRE: Wozu auch? Ich kenne die Welt.
ILL: Weil du immer reisen konntest.
CLAIRE: Weil sie mir gehört.

(Die Besuch der alten Dame, F. Dürrenmatt)

31 commentaires :: aucun trackback

dimanche 15 août 2010

Stop chasing shadows Just Enjoy The Ride

Par Cecilchen, dimanche 15 août 2010 à 11:04 :: Nouvelles du front

Shut the gates and sunset
After that you can't get out
You can see the bigger picture
Find out what it’s all about
You're open to the skyline
You won't want to go back home
In a garden full of angels
You will never be alone

But oh the road is long
The stones that you are walking on
Have gone

With the moonlight to guide you
Feel the joy of being alive
The day that you stop running
Is the day that you arrive

And the night that you got locked in
Was the time to decide
Stop chasing shadows
Just Enjoy The Ride

If you close the door to your house
Don't let anybody in
It's a room that's full of nothing
All that underneath your skin
Face against the window
You can't watch it fade to grey
And you'll never catch the fickle wind
If you choose to stay

But oh the road is long
The stones that you are walking on
Have gone

With the moonlight to guide you
Feel the joy of being alive
The day that you stop running
Is the day that you arrive

And the night that you got locked in
Was the time to decide
Stop chasing shadows
Just Enjoy The Ride

Stop chasing shadows
Just Enjoy The Ride

With the moonlight to guide you
Feel the joy of being alive
The day that you stop running
Is the day that you arrive

And the night that you got locked in
Was the time to decide
Stop chasing shadows
Just Enjoy The Ride

With the moonlight to guide you
Feel the joy of being alive
The day that you stop running
Is the day that you arrive

And the night that you got locked in
Was the time to decide
Stop chasing shadows
Just Enjoy The Ride

stop chasing shadows
just Enjoy The Ride...

104 commentaires :: aucun trackback

vendredi 13 août 2010

Pfiou ! SuperNatural SuperSerious !

Par Cecilchen, vendredi 13 août 2010 à 18:04 :: Voyages

Me voilà revenue de mon deuxième séjour en Pologne, un peu plus long cette fois.

Avec mes fidèles acolytes et de nouveaux amis, nous avons eu le plaisir de visiter le nord du pays.

Ce serait difficile et inutile de tout raconter...
Si vous voulez quelques mots clés... J'espère ainsi vous donner envie de visiter le Nord de la Pologne :

Gdansk, Sopot, Gdynia, ou la triville-balnéaire de la Pologne.
Entre le contemporain et l'industriel. Entre le fourmillement des touristes dans les rues et l'intimité d'un verre de vodka pris à bord d'un bateau pirate, la nuit tombée. Les tartines de saindou aux lardons et aux cornichons au sel, les bières régionales au miel. Les fromages fumés des montagnes. L'ambre.

La beauté de la Mazurie.
Le calme de ses lacs, la fraîcheur de ses rivières et de ses sous-bois, la convivialité de ses habitants. Les fromages de chèvres frais dégustés au hasard d'une pause dans une ferme. Des chemins de sable, des chemins de terre. Des orages fantastiques, étourdissant, exaltants, au beau milieu d'un lac ou au sommet d'un mont.
Des maisons en bois. Des fermes en bois. Des églises en bois. Un insolite sauna à la Russe au fond d'un jardin.
La nuit, un ciel noir comme on n'en voit plus chez nous. Des étoiles filantes étincelant dans nos yeux fatigués.
On perd la notion du temps.

Varsovie.
Je me l'imaginais comme une grande ville-Blockhaus, victime d'une reconstruction hative sous un régime communiste... Il n'en est rien : c'est un lieu plein de charme et de chaleur humaine.
Je regrette de n'y être restée qu'une journée.

J'avoue être partie sans grande motivation, mais finalement, je classe ce voyage parmi les meilleurs de ceux que j'ai pu faire.
On n'a pas besoin de partir bien loin pour en prendre plein les yeux.



169 commentaires :: aucun trackback