lundi 21 juillet 2008

Eté sous le signe de la cuisine

Par Cecilchen, lundi 21 juillet 2008 à 19:18 :: Nouvelles du front

Recette du jour : le Cake Brigitte !

Ben oui, c'est le fameux cake de maman, je me suis donc permis de le renommer :) On a tous droit à son heure de gloire, et le fameux cake de ma maman, j'en ai mangé pendant toute mon enfance, alors bon. Il mérite bien son nom.

Je me cassais fort les pieds cet après midi. Pas grand chose dans le frigo, comme d'hab. Quoi que. : 200g de beurre, 3 oeufs.
Dans mes placards :
300g de farine, 250g de sucre, 200g de chocolat à cuire (que j'ai haché), un sachet de levure chimique.
Et mon cahier de recettes.
Et le tour est joué.

Pour faire le Cake Brigitte, il suffit de tout mélanger. Dans n'importe quel ordre. (Ceci dit, je vous conseille de ne mettre les oeufs qu'une fois qu'on a bien mélangé le beurre, la farine et le sucre (avec les mains, bien sûr, c'est bien meilleur :D ), et après, le chocolat, et la levure). Puis, on fait tout "couler" dans un moule à cake (on a le droit de lécher le plat), et, hop, on glisse tout ça dans le four préchauffé à 180°. Et on laisse bien cuire ! (le couteau doit ressortir bien sec). Si ca crame un peu au dessus ( biiiiiiiiiiiip biiiiiiiiiiiiip biiiiiiiiiiiiiiiiiiip faisait le four quand j'étais petite, et que ma mère nous donnait le bain alors qu'il cuisait :D ), on met un alu dessus et puis c'est tout.

Dans la vraie recette de maman, ce n'est pas du chocolat, mais 100g de fruits confits + 100 g de raisins secs... je garde pour moi le petit "truc" qui empêche les fruits de tomber au fond pendant la cuisson... Ben oui... ;)

J'ai adoré faire cette recette. C'était sa recette. Je l'ai sentie m'épauler, me surveiller, venir voir si tout allait bien, pendant que je la préparais (j'ai même hésité à relécher le plat !!)
Ma mère était une cuisinière de talent. Elle savait tout faire et réussissait tout. Mais ce qui m'a le plus marqué, c'est son cake. Recette à base d'ingrédients basiques, facile à faire. Une recette pour apprendre aux autres à cuisiner et pour faire plaisir à tout le monde. Il est délicieux à la sortie du four, délicieux froid, délicieux rassit. Délicieux trempé dans le café le matin. Délicieux tout court. Merci maman.




Photos bonus :

Choco haché (miam !)



Pâte en train d'être touillée (avec la bague de maman en arrière plan d'ailleurs !) :



Pâte finie d'être touillée (manque plus que le chocolat !)




Le moule à cake glissé dans le four...






Je resterais bien avec vous... mais l'odeur de mon cake a rempli notre appart', je vais aller voir ce qu'il donne ;)

77 commentaires :: aucun trackback

samedi 19 juillet 2008

...

Par Cecilchen, samedi 19 juillet 2008 à 23:36 :: Pensées en vrac

30 commentaires :: aucun trackback

mercredi 16 juillet 2008

Ce soir... *E-cla-tez vous !!*

Par Cecilchen, mercredi 16 juillet 2008 à 21:25 :: Cuisine, jardinage, bidouilles

J'ai fait une nouvelle expérience...

On s'est régalés !! C'est rare quand je me régale comme ça, d'ailleurs

Boulettes de viande "à la japonnaise"
Avec Nouilles de riz aux petits légumes.

Boulettes de deux viandes façon asiatique :
Pour deux gloutons qui reviennent affamés de la capitale, après une dure journée de labeur :
1 steak haché de boeuf (à 5% de MG, hein ?)
La même quantité de chair à saucisses... (vide frigo oblige, il m'en restait après avoir cuisiné une sauce bolognaise)
Graines de sésame en bonne quantité
Piment rouge en poudre (une pointe de couteau) et gingembre en poudre (une à deux pointes de couteau)
4 cuillers à soupe de sucre
Sauce soja et huile de sésame (l'ingrédient qui fait tout) en bonne quantité

Procéder de la sorte (ou pas => é-cla-tez vous !) :

Faconner des petites boulettes de viande.
Préparer une marinade dans une grande assiette creuse, ou autre récipient creux. Ajouter 1cm d'huile de sésame, une bonne rasade de sauce soja, le sucre, et touiller énergiquement jusqu'à émultion du tout. Y déposer les boulettes de viandes et les laisser faire trempette une bonne dizaine de minutes. Les retourner et les laisser une bonne dizaine de minutes.
De temps à autre, ne pas hésiter à arroser les boulettes de marinade à l'aide d'une cuiller à café. Préparer une autre assiette creuse, dans laquelle des graines de sésames auront été versées.
Faire chauffer une poelle. Quand elle est bien chaude, y déposer délicatement les boulettes après les avoir roulées dans les graines de sésames. Les laisser cuire des deux côtés.

En accompagnement :
Nouilles de riz tempées 10 min dans l'eau chaude, que j'ai fait revenir dans une sauteuse avec :
Un demi poivron rouge et un demi oignon (les deux avaient été préalablement émincés et sautés à la poelle avec un peu d'huile de sésame), des champignons noirs émincé (j'adore ça)


Pour info, le lendemain, il me restait ENCORE de la chair à saucisse... pas top quand on n'a que ca... donc pour les

Beignets de viande à l'indienne (lol)

J'ai fait des grosses boulettes applaties (dans lesquelles j'ai ajouté des graines de cumin, du piment et du paprika), que j'ai trempées dans une pâte à beignets maison (à base uniquement de farime et d'eau, le tout est d'obtenir un mélange à l'aspect proche de la crème liquide, pour que ça accroche sans être pâteux) et fait frire.
Accompagnement : riz basmati.
Verdict : on se serait cru au resto indien.



Moralité : si vous voulez manger jap, cuisinez à l'huile de sésame
Si vous voulez manger indien, cuisinez au cumin (et je termine ce billet sur une rime, c'est pas formidable ?)


25 commentaires :: aucun trackback

dimanche 13 juillet 2008

Béchamel de cécile (lol)

Par Cecilchen, dimanche 13 juillet 2008 à 21:11 :: Cuisine, jardinage, bidouilles

Pour une bonne béchamel

Deux cuillers à soupe de beurre
4 cuillers à soupes de farine
Un demi litre voire 1 litre de lait
100g de gruyère rapé
Sel, Poivre.

Préparer un roux : dans une casserole, faire fondre le beurre. Une fois fondu, ajouter la farine et fouetter énergiquement jusqu'à ce que ca fasse des petits grumeaux.
Hors du feu, ajouter un peu de lait, et fouetter jusqu'à délayer complètement le roux. Ajouter encore un peu de lait et remettre sur le feu pour faire épaissir tout en fouettant énergiquement (au fouet de cuisine, Greg...) .
Une fois que c'est épaissi, rajouter encore du lait. Ne pas arrêter de fouetter. Faire cuire jusqu'à obtenir la consistance désirée.


TIPS : Rattraper une béchamel foirée :

A l'aide ! Ca fait des grumeaux !!
=> passe à l'écrase soupe (Solution de Lucile)

A l'aide ! C'est trop liquide. J'ai une crampe dans la main à force de fouetter, mais ca n'épaissit pas !!
=> enlève la casserole du feu. Prend un verre. Met 1 à 2 cuillers à soupe de farine (mieux : maïzena) dans le verre, et verse dessus un peu de ta béchamel trop liquide. Touille bien avec une fourchette. Ajoute ce mélange à ta béchamel et refait cuire pour épaissir (c'est sûr, ca va marcher).

A l'aide ! C'est trop épais !!!
=> rajoute du lait !! pfff...


Bon courage...

75 commentaires :: aucun trackback

Lasagnes au thon (non pas végétariennes)

Par Cecilchen, dimanche 13 juillet 2008 à 20:57 :: Cuisine, jardinage, bidouilles

Pour Greg...

On est dans le domaine de "la cuisine vite fait bien fait" (très bien pour les hommes ;) ), même si 45 min de cuisson env.

Pour 3 personnes :
1 pot de sauce tomate "Barilla" aux olives (ou "Buitoni Pizaïola")
1 grosse boite de thon (je prends du saupiquet :D )
Une dose de béchamel (je la fais toujours "au pif" avec une bonne noisette de beurre, deux à trois bonnes cuillers à soupe de farine, un demi litre à litre de lait, du gruyère rapé, du sel et du poivre... la béchamel doit être assez liquide pour les lasagnes, sinon elles ne vont pas bien cuire)
Des lasagnes "panzani" (sans oeufs :D )...
Et du gruyère rapé !

Procéder de la sorte :

Faire la béchamel (=> je vais pas te détailler ça, si ? Ca se trouve en brique, sinon)
Mélanger le thon émietté avec la sauce tomate. ajouter une bonne louche d'eau.
Dans un plat à lasagnes, étaler d'abord une couche de béchamel, puis mettre une couche de pâtes (je mets toujours 2 couches, perso, pour nourrir mon homme :) ), une couche de sauce tomate, une couche de béchamel, du gruyère (à volonté :D ) une (ou deux) couche de pâtes, et une bonne couche de béchamel, avec une bonne couche de gruyère pour finir. Glisser dans le four préchauffé à 180° et laisser cuire le temps qu'il faut (=> au bout de 45 min de cuisson, piquer régulièrement dans les lasagnes, le couteau ne doit rencontrer aucune résistance) Si le dessus colore trop, mettre un papier d'alu dessus jusqu'à la fin de la cuisson.





Si tu n'y arrives pas, je te donnerai des cours de cuisine :p (de cuisine seulement)

28 commentaires :: aucun trackback

jeudi 10 juillet 2008

Nouvelle expérience culinaire

Par Cecilchen, jeudi 10 juillet 2008 à 20:07 :: Cuisine, jardinage, bidouilles

Depuis le temps que ça me tentait...
On avait des tomates à finir... Je nous ai improvisé un crumble salé pour ce soir.

Suis pas sûre du résultats (ils sont en train de cuire...), je pense déjà que ça ne sera pas super, car j'ai fait l'appareil à crumble un peu à l'arrache, et c'était pas assez poudreux (et il y en avait pas assez). C'est un premier jet ;) On verra déjà si ma mixture aux tomates est bonne.

CRUMBLE AUX TOMATES, CHÈVRE FRAIS ET BASILIC.
Pour 2 personnes (et oui !)

Pour la garniture :

3 tomates
50 grammes de chèvre frais
4 belles rondelles de bûche de chèvre
Une cuiller à soupe d'ail haché
Une échalotte hachée
Basilic
Une pincée de sucre
Sel, poivre

Pour le crumble :
100g de farine
40 grammes de chèvre frais (à défaut de parmesan...)
40 grammes de beurre (inutile, en fait, mais je ne l'ai vu que trop tard)
1 cuiller à soupe de chapelure
Herbes de provence
Sel
(=> là, tel quel, ça ne poudre pas assez. Faudra trouver une solution).

Ebouillanter les tomates pour les peler. Les couper en morceaux.
Dans une poelle, faire rédiure légèrement les tomates, le chèvre frais, avec l'ail, l'échalotte, le basilic et le sucre pendant 8 minutes.
Répartir la préparation dans deux bébés plats ou deux ramequins. Couvrir de rondelles de chèvres en bûche.
Dans une jatte, mélanger avec les mains le beurre, la farine, le chèvre, la chapelure, les herbes de provence et le sel. La mélange est censé être poudreux. (Faites du mieux que vous pouvez...).
Enfourner 25 min à 210°.

Voilà mes bébés avant cuisson :D J'ai bien failli perdre une main en les enfournant, d'ailleurs (saloperies de plats, ils glissent toujours vachement sur les grilles... faut dire que j'ai quand même tenté de redescendre la grille APRÈS les avoir enfournés... oui oui, quand même...)

89 commentaires :: aucun trackback