mercredi 30 mai 2007

Chamberwood... merci William !

Par Cecilchen, mercredi 30 mai 2007 à 22:08 :: Pensées en vrac

Si, un beau jour, où il fait bon, t'avais envie de faire un tour, passe me voir dans ma vilaine maison !
Y a rien autour. le chemin est long, mais, à la toute fin du parcours, on est bien, dans ma vilaine maison !
Au bout du jardin en fleurs, sous les rhododendrons, il n'y pousse que de bonheur à s'en faire des chansons.
Pour un jour ou la saison, pour septante ans ou pour toujours, tu serais bien dans ma vilaine maison !
Et juste pour la bonne raison qu'on ne peut pas vivre sans amour : passe me voir dans ma vilaine maison !
Au bout du jardin en fleurs, sous les rhododendrons, on fera pousser du bonheur et l'on fera des chansons.
Passe me voir dans ma vilaine maison.

14 commentaires :: aucun trackback

mardi 29 mai 2007

Modification de mon blog

Par Cecilchen, mardi 29 mai 2007 à 21:32 :: Pensées en vrac

Voilà comme vous pouvez le constater, peut être, j'ai fait quelques modifs sur mon blog :
J'ai regroupé les liens vers les autres blogs dans la catégorie "l'espace des bloggers"
J'ai fait une nouvelle catégorie pour mes sites "coup de coeur" : une asso super cool de protection féline amiénoise : les chathuttes, et un site de protection des hérissons. Hésitez pas à aller voir, pis à leur filer un coup de pouce si vous pouvez !
Pis j'ai mis Pornohumanitaire avec, le forum sur lequel on discute avec mes copains qui sont loin :) mais je pense que ça vous intéresse pas trop ;)
J'aimerais bien changer de thème aussi, mais je sais pas... j'aime bien mon p'tit ange ! :) C'est mon chéri qui l'a choisi ! Je cherche au cas où... un truc avec des chats ou quelque chose du style...

Au passage : souvenir d'une journée inoubliable au Tréport avec Monsieur Löscha :)

81 commentaires :: aucun trackback

Fete de famille à Gionges

Par Cecilchen, mardi 29 mai 2007 à 18:14 :: Famille

Ce week end, c'était la deuxième édition de la Leroy Party, qui s'est déroulée dans la Marne, plus précisément dans un internat à Gionges. On a squatté les dortoirs et la cantine :)





On n'était pas si nombreux que prévu (25 environ samedi soir, et une quarantaine dimanche), mais au moins les personnes présentes étaient motivées et contentes d'être là, et à vrai dire, c'est bien la chose la plus importante !



Les Leroy, c'est ma famille "maternelle" : Mamie et ses frère et soeurs (Georges, Marc, Georgette, Jean Marie) en étaient les représentants les plus âgés. Les autres, c'était surtout leurs enfants (Didier, Martine, Sylvie, Blandine, Régine, Yves, Joelle, Christelle, Fabienne... et leurs époux(se) ), petits enfants et arrières petits enfants (je fais pas la liste !).



Donc au départ, nous, les jeunes (Maxence, Lucile, Mon "Indien" et moi), étions un peu perdu au milieu de la foule, mais les organisateurs on tout fait pour qu'il y ai une bonne ambiance. Au programme : Animation disco le samedi soir, grâce à laquelle on a pu bien danser et chanter :)



Puis, après un bon p'tit déj en famille,



visite d'une maison de champagne et acrobranche le dimanche.







le tout copieusement arrosé de bon champagne



Et aussi, il y avait mon cher cousin Maxence (le fils de Didier et de Patou), que j'apprécie à chaque fois un peu plus. Il a vraiment l'esprit de famille, même à son âge (15 ans), du coup il s'intéresse à tout et à tout le monde (même aux bébés !), et on a bien déliré (surtout samedi soir :D ) ! Jsuis contente et fière d'avoir un cousin comme lui, qui compte pour moi et pour qui je compte aussi :)





On taira les coups bas et les rélfexions désagréables qu'il y a toujours avec la famille ;)
Bref, un bilan positif pour ce week end, j'espère que l'an prochain on remettra ça !

105 commentaires :: aucun trackback

lundi 28 mai 2007

William Sheller

Par Cecilchen, lundi 28 mai 2007 à 22:36 :: Concerts, musique

Voilà deux ans que j'en rêvais...
J'ai enfin pu m'offrir "Chemins de traverse", l'intégrale de William Sheller, un coffret de 17 volumes !
Plein de chansons qu'une personne de 21 ans ne connait pas, forcément, et plein d'autres que mes parents n'ont jamais entendu non plus !! Dommage...
Un régal... que je déguste petit à petit, après son concert très "symphonique" à reims début mai ;)

75 commentaires :: aucun trackback

Concours : suite et fin ! (?)

Par Cecilchen, lundi 28 mai 2007 à 19:06 :: Nouvelles du front

Bonne nouvelle, j'ai un carton d'invitation pour les oraux du Concours de Recrutement de Professeur des Ecoles...
Passons outre les réflexions désagréables de la famille que j'ai pu avoir du style "Ouah ! C'est la consécration de ta vie !" (ironie méchante) ou bien "Ouais c'est bien mais tu vas gagner un salaire de misère !" (méchanceté pure et dure).
Au risque de vous surprendre, j'ai choisi cette voie parce que ça me plait, parce que j'ai l'impression d'avoir une mission à accomplir et d'être utile pour les autres (chose qui me semble pas être évident quand on est en haute école de commerce). Et après, mon salaire futur, ça ne vous regarde absolument pas !
Donc, comme je le disais, passons outre cela.
Je suis très contente d'être admissible aux oraux, car j'avais notamment l'impression d'avoir raté l'épreuve de français et de maths comme il fallait... Visiblement, donc, ça a été, mais j'espère que ça a été pas trop mal, car sinon c'est d'emblée fichu pour les oraux (je ne serai finalement admissible que si je suis dans les 400 (et quelques) premiers de l'académie après moyenne de mes notes aux écrits et aux oraux).
Bon, on aura le temps de penser à ça plus tard, maintenant c'est la préparation à ces oraux qui compte !!! On va tout tenter pour essayer de pas se faire "écraser par les autres" ! (Je n'ai pas cette mentalité de bulldozer, c'est sans doute ce qui me joura des tours ??) Et pis si c'est pas bon cette année, ça le sera l'année prochaine ! Ou l'année d'après !
Car oui, ce concours c'est la consécration de ma vie, la clé d'une vie réussie.
Ne pas confondre réussir sa vie et réussir dans la vie. A bon entendeur...

9 commentaires :: aucun trackback

vendredi 25 mai 2007

stress du jour des résultats...

Par Cecilchen, vendredi 25 mai 2007 à 09:09 :: Pensées en vrac

Il y a au centre-ville
De l'eau qui coule au bord des rues
Et qu'on balaye au jour levé.
J'irai du pas tranquille
De ceux qui ne sont jamais revenus
Et qui n'ont rien à regretter...

15 commentaires :: aucun trackback

mercredi 23 mai 2007

les copains à poil... Let's do it again !!!

Par Cecilchen, mercredi 23 mai 2007 à 23:09 :: Party, copains...



Merci à Greg pour le montage
Bon alors, on va où la prochaine fois ???

98 commentaires :: aucun trackback

lundi 21 mai 2007

Bachelor's Degree in da pocket

Par Cecilchen, lundi 21 mai 2007 à 17:41 :: Nouvelles du front

16 commentaires :: aucun trackback

mercredi 16 mai 2007

Robin au bain :)

Par Cecilchen, mercredi 16 mai 2007 à 23:36 :: Famille

Une petite photo de mon filleul
Il est trognon, il fait toujours des grands yeux énormes, avec cette petite moue :)

30 commentaires :: aucun trackback

lundi 14 mai 2007

Darjeeliiiiiiiiiiing !

Par Cecilchen, lundi 14 mai 2007 à 16:46 :: Pensées en vrac

Dans cette histoire, entre nous, quelquefois je m'y perds. Ça ressemble à Moscou, c'est déjà l'hiver. Et dans le jet qui me lance vers les étoiles du Nord, dans le silence d'un classe confort, je prie le sort d'avoir une chance que tu m'attendes encore ! J'ai serré dans mon passeport tout ce que j'ai de bien : un reste d'aventure qui marque les mains avec de sales blessures, et quelques gens de bien, qui ne savent rien, qui disent toujours d'aller chercher plus loin, de jour en jour.
Avec ce mal qui crève comme une fièvre au bord des lèvres et me ramène à toi... Quand j'ai le cœur en guenilles, je dors dans tes yeux qui brillent, et c'est parce qu'il y a là dedans des oiseaux de feu qui scintillent comme de l'or en brindilles dans la chaleur du bon vent de Darjeeling.
Je me sens maintenant, je l'avoue, sorti du désert, j'en suis à bout sans être tombé par terre. Mais j'arrête pas d'me dire que si tu m'abandonnes... Y a des souvenirs qui m'empoissonnent, qui me font vieillir sans voir personne.

41 commentaires :: aucun trackback

Ce que nous savons de gustave...

Par Cecilchen, lundi 14 mai 2007 à 13:56 :: Gustave et compagnie

20 septembre 2006
Ah ! Mon cher chéri chat Gustave,
Après un début de vie marqué par l'errance, de rues en rues, en quête continuelle de nourriture, te voilà qui claudiques, qui luttes contre la mort : tu as été renversé par une voiture.
Ta hanche droite a quasiment tout pris : elle est brisée, broyée. Et ta queue, aussi, été écrasée lors de l'accident ; elle n'est plus qu'une plaie infectée qui attirera bientôt les parasites.
Seul, tu ne sauras survivre bien longtemps dans la jungle de la ville...

21 septembre 2006
Alors, tu tentes quand même ta chance ? Tu essayes de continuer de vivre, et tu te bats ? Tu crois vraiment que tu y arriveras, seul ?
La nature à des lois que nul ne peut transgresser, et certainemant pas toi, sans nom ni sans famille.
Dans la rue, un chat blessé s'éteint obligatoirement. Il n'y aura pas d'exception faite pour toi.

22 septembre 2006
Gustave, c'est ton jour de chance.
Te voilà sur un rond point, en centre ville d'Amiens. C'est le soir. Il y a du monde en voiture, beaucoup de monde.
Bouge de là, Gustave, tu vas y passer sinon. Coups de klaxon. Personne ne s'arrête pour sauver ce pauvre petit chat blessé que tu es.
Personne sauf une... et c'est de début de ta nouvelle vie !
Sofy t'a vu, et elle, elle n'a pas hésité. Elle t'attrappe, puis direction vétérinaire, chez lequel tu vas subir une ablation de la queue :(
Puis tu restes quelques jours au calme chez le frère de Sofy. Immobilisé dans une caisse en carton, on attend que ta hanche se ressoude un peu...

19 octobre 2006
Sofy me contacte, pour savoir si je saurai te donner l'amour et les soins que tu mérites, jusqu'à la fin de ta vie.
Après une hésitation d'une minute trente environ, je donne une réponse quasi définitive à la demoiselle : OUI.
Seul problème qu'il me reste alors : élaborer une stratégie pour convaincre PoueT d'accepter de vivre avec un chat dans un appartement de 90m² couvert de moquette claire... (il n'a jamais eu d'animal de compagnie et il est plutôt... réticent, voyez-vous ?).
Le lendemain, c'est un OUI définitif que je donne à Sofy.

Lundi 23 octobre 2006
Te voilà chez nous, renifflant canapés, tables, chaises, et moquette claire, t'y frottant. Tu as l'air de bien aimer ton nouveau chez toi !
Nous décidons de t'appeler Gustave (même si Haku, prénom donné par Sofy en attendant de te trouver une famille, n'était pas mal non plus :) )
Tu deviens rapidement Gustavo, Gustavigo, El Embuscador (= le chat qui s'embusque), Gus, GusGus, MiniGus, Mini...

Les mois passent, passent, et tu as l'air d'être bien chez nous, même si la vie des rues semble aussi te manquer... et oui, pas facile de passer de "chat des rues" à "chat d'appartement" !
Nous, nous sommes chaque jour un peu plus heureux de t'avoir à nos côtés.
Tu es un chat bavard, pot-de-colle, câlin, ronronneur, fugueur, aussi, un peu (dans quelle angoisse tu nous as plongés quand tu es parti 5 jours entiers ! rrrrrh)
J'aime te prendre dans mes bras, te cajôler, t'entendre ronronner de plaisir et sentir tes griffes se planter dans mon pull, dès le matin.
J'aime quand, au petit déjeuner, tu miaules jusqu'à ce que je te prenne sur mes genoux, et quand tu fais ensuite ton fier en face de PoueT, qui ne supporte pas les chats à table.
J'aime quand tu viens me donner des coups de tête quand je bois mon thé, et quand j'en renverse partout, du coup.
J'aime quand tu t'installes sur mon clavier d'ordinateur ou sur mon livre, un peu boudeur, d'un air de dire "ça va bien maintenant, viens me faire un câlin !".
J'aime quand tu fais le fou avec une feuille morte ou un sachet en plastique.
J'aime te gratter le ventre quand tu te roules au soleil sur la terrasse ; j'aime quand tu t'étires de tout ton long quand je fais ça.
J'aime te voir griffer le canapé, sauter sur la télé, ouvrir tout seul la porte fenêtre du salon, pour tenter l'escapade dans les jardins de la résidence.
J'aime te regarder humer longuement les arbustes qui s'y trouve, lorsque tu y parviens.
J'aime quand tu dors, et quand, plongé dans tes rêves, tu bouges tes pattes et tes moustaches.
Je t'aime du matin jusqu'au soir !

82 commentaires :: aucun trackback

jeudi 10 mai 2007

Gustave, t'es un champion !

Par Cecilchen, jeudi 10 mai 2007 à 18:44 :: Gustave et compagnie

Gustave est revenu... après 5 jours de fugue, vous vous rendez compte ?

C'est une fripouille...

Il a eu droit à un formage blanc périmé pour se remettre en forme : il est tout maigre !!!





Bon le billet du 8 février je me demandais si j'avais déjà vécu LE plus beau jour de ma vie...
Aujourd'hui, je crois que ça y est : Mon Gustave, quand j'ai vu ta frimousse toute triste sortir des buissons devant notre fenêtre, et que j'ai compris que tu étais revenu, j'ai su que c'était le plus beau jour de ma vie :)

30 commentaires :: aucun trackback

Je suis nulle en maths...

Par Cecilchen, jeudi 10 mai 2007 à 13:25 :: Pensées en vrac

** Pensées du matin... **

Oui ok je suis peut être nulle en maths...
Mais va falloir m'expliquer un truc là...

C'est normal que sur ma bouteille de 1,5 l de Coca Cola il soit marqué "contient 6 verres de 250 ml" ?

6 x 250 ça fait 2000 non ?

Allez, je pose l'addition :

.. 250
+ 250
+ 250
+ 250
+ 250
+ 250
________
1500

Alors... 6x0 = 0...
10, 10, 10 ça fait 30, je pose 0 je retiens 3
4, 4, 4 + 3, ça fait 8+8-1, ça fait 8+7 soit 15

Ah oué, c'est bien ça... bah oué jsuis nulle en maths alors :D



N.B : je suis toujours à l'Ouest le matin, mais alors là c'était bien quand même...
Ce qui rassure, c'est que mon épreuve de maths c'était à 8h30, la semaine dernière :lul:

87 commentaires :: aucun trackback

mercredi 9 mai 2007

ich lebe in einer Hölle, seit du von mir gegangen bist

Par Cecilchen, mercredi 9 mai 2007 à 11:14 :: Gustave et compagnie

ich bin allein was soll ich hier ? Bitte komm zurück zu mir !

35 commentaires :: aucun trackback

mardi 8 mai 2007

Gustave, si t'es champion, rente vite à ta maison !!

Par Cecilchen, mardi 8 mai 2007 à 13:59 :: Gustave et compagnie

Ich werde in die Tannen gehen
Dahin wo ich ihn zuletzt gesehen
Doch der Abend wirft ein Tuch aufs Land
Und auf die Wege hinterm Waldesrand
Und der Wald er steht so schwarz und leer
Weh mir, oh weh
Und die Vögel singen nicht mehr




Ohne dich kann ich nicht sein
Ohne dich
Mit dir bin ich auch allein
Ohne dich
Ohne dich zähl ich die Stunden ohne dich
Mit dir stehen die Sekunden
Lohnen nicht

83 commentaires :: aucun trackback

samedi 5 mai 2007

Deuxième jour (suite ou fin ?)

Par Cecilchen, samedi 5 mai 2007 à 16:36 :: Nouvelles du front

Ca y est, toutes les épreuves écrites du concours sont passées...
Encore une fois, j'ai du mal à estimer ma performence...

Le sujet en maths (deuxième épreuve d'admissibilité) était assez facile, avec pas mal de géométrie, mais j'ai quand même fait des grosses erreurs stupides.

La troisième et dernière épreuve d'admissibilité (Histoire-Géographie et sciences expérimentales et technologie) est l'épreuve, il me semble, que j'ai le mieux réussie (mais bon, encore une fois, c'est un peu difficile de se prononcer)
En sciences, ça allait à peu près, sauf la question de techno où il fallait shématiser un montage en série, et je l'ai fait en parallèle (n'importe quoi) ! (Pour le reste, il fallait établir un protocole de dessalage de sable récolté sur une plage, et définir "chaîne alimentaire" et "réseau trophique")
En histoire-géo, deux questions courtes : "Les caractéristiques de la Renaissance artistique en France" et "Les "villes nouvelles" en France", suivies d'un dossier à traiter dont le sujet était "Le tourisme, facteur d'évolution des territoires métropolitains"

Nous aurons les résultats de tout ça dans 20 jours.

18 commentaires :: aucun trackback

jeudi 3 mai 2007

Premier jour (suite)

Par Cecilchen, jeudi 3 mai 2007 à 18:51 :: Nouvelles du front

Verdict de l'épreuve de français...
Le sujet de la Note de Synthèse et de la question complémentaire : la lecture à haute voix.
La question de grammaire : le subjonctif et le présent de l'indicatif à analyser dans le conte de Perrault "Les Fées".

Espérons le destin un peu plus clément pour demain... bouarf :(

88 commentaires :: aucun trackback

Premier jour

Par Cecilchen, jeudi 3 mai 2007 à 09:06 :: Pensées en vrac

Nuit agitée. Réveil difficile, mais agréable : il dépose un baiser au café sur mes lèvres et me serre dans ses bras. A ce soir. Ca va passer vite... Dès le lever, j'ai cette boule dans le ventre, qui me rapelle qu'aujourd'hui est un jour particulier, un jour que j'attend depuis bientôt un an.
Sofy vient me chercher en voiture à 11h45, et nous partons à l'autre bout d'Amiens, dans une salle de concert. L'épreuve de français commence à 13h. A 17h, j'aurai déjà une bonne idée de la tournure des choses. Demain, tout sera joué. Pessimiste, je préfère ne pas me prononcer sur les chances que j'ai (ou que je n'ai pas) de décrocher ce concours... J'en dirai plus ce soir.

82 commentaires :: aucun trackback