vendredi 26 janvier 2007

Soirée chez Lucile

Par Cecilchen, vendredi 26 janvier 2007 à 11:22 :: Party, copains...

Hier j'ai passé la soirée chez Lucile, qui m'a montré son nouvel appart à Amiens. Il est vraiment chouette, d'ailleurs.
Pour une fois, vu que j'étais malade, on n'a pas bu, on n'a pas mangé de chips... Mais la soirée s'est déroulée comme d'habitude.
Et, à la fin, voilà les conclusions qu'on a tirées de nos discussion :
Les hommes sont tous des porcs
Nous sommes aveuglées par l'amour
On ne pourra jamais s'accomplir dans notre carrière : priorité à la vie de famille
La politique c'est d'la merde
Arrêter son Master de daube à Paris, c'est pas un échec, c'est un acte raisonnable (de toute façon je suis bien contente qu'elle soit revenue à Amiens :) )
L'aspégic, ça marche mieux que le daphalgan.
Le gras, c'est l'avenir.

Voilà, en gros. Sinon c'était aussi la soirée des découvertes et des tentatives heureuses : on a appri à se servir de son four (il fait micro-ondes et four traditionnel) et on a mis en place, à l'arrache, un dispositif pour faire cuir à la vapeur des boules au coco (le dessert des resto chinois) qu'elle a trouvées dans son congélateur. Délicieux résultat !

19 commentaires :: aucun trackback

mercredi 24 janvier 2007

Mon p'tit PoueT

Par Cecilchen, mercredi 24 janvier 2007 à 13:45 :: PoueT et moi

80 commentaires :: aucun trackback

dimanche 21 janvier 2007

Les mots d'amour

Par Cecilchen, dimanche 21 janvier 2007 à 22:10 :: PoueT et moi

Bien sûr y'a les rimes en fleur, les métaphores, les grands discours
Les " je n'aime que toi ", les " mon amour ", les " pour toujours "
Les soleils couchants, le vent, la plage, les océans
Les références au coeur, c'est un organe très émouvant
Miauler " Je t'aime " tout le monde peut l' faire, c'est comme Amen
C'est pas très dur
Pour dire " bonne nuit " chaque soir, là, faut vraiment y croire
Pas besoin de prêt à porter, de slogans, de phrases toutes faites
Tous ces passe-partout, prêts à l'emploi qu'on se répète

Les mots d'amour c'est pas ça
C'est bien plus compliqué crois-moi
Les déclarations les plus belles
Ne figurent pas dans les manuels

C'est banal mais les quelques mots que je te destine
Je les préfère aimantés sur le frigo dans la cuisine
Je veux voir nos initiales côte-à-côte sur l'interphone
Pas gravées au canif dans l'écorce d'un chêne
Pas besoin de vieux balcon, de Roméo et de Juliette
Je peux me contenter d'un petit signe par la fenêtre
Faisons l'impasse sur les violons, " les toi pour moi " et vice versa
Tous ces mots trop doux qu'on a prononcés trop de fois
Mon p'tit coeur, mon p'tit chat
Mon trésor, mon petit rat
Ma p'tite fouine, ma p'tite teigne
Ma sardine, ma Sardaigne
Mon sagouin, mon trois fois rien
Merci qui ? merci mon chien !
Mon soleil, mon bouquet de roses
Mon orteil, ma boîte de douze

On peut bien sûr parler d'avenir promettre monts et merveilles
C'est bien plus fort " à tout à l'heure " quand on le murmure à l'oreille
...

10 commentaires :: aucun trackback

jeudi 18 janvier 2007

Nous y voilà

Par Cecilchen, jeudi 18 janvier 2007 à 23:13 :: PoueT et moi

6 commentaires :: aucun trackback

samedi 6 janvier 2007

Un grand merci

Par Cecilchen, samedi 6 janvier 2007 à 12:02 :: Pensées en vrac

Je voudrais remercier tout ceux qui m'ont envoyé des e-mails en chaînes pendant toute cette année, car grâce à votre bonté, cette année encore :

1-J'ai lu 170 fois que MSN Hotmail allait supprimer mon compte ,

2 -J'ai accumulé environ 3000 ans de malheur et je suis mort 67 fois à cause de toutes les chaînes que je n'ai pas renvoyées,

3-Quand je sors d'IKEA, je ne regarde personne, car j'ai peur qu'il (ou elle) m'emmène dans un hotel, qu'il (ou elle) me drogue, pour aprés m'enlever un rein pour le revendre au marché noir!,

4- J'ai versé aussi toutes mes économies sur le compte d'Amy BRUCE, une pauvre petite fille qui était malade à l'hôpital plus de 7 000 fois (c'est drôle, cette petite fille a toujours 8 ans depuis 1995...),

5-Mon GSM Nokia gratuit n'est jamais arrivé, ni les entrées que j'avais gagnées,

6-J'ai inscrit mon prénom parmi 3000 autres sur une pétition et j'ai peut-être sauvé une espèce menacée d'écureuil nain à poil dur en biélorussie orientale,

7-Je connais la recette pour ne plus être seul en amour: il suffit d'écrire le prénom d'une personne sur un papier en pensant très fort à elle puis de se gratter le cul en tournant dans le sens des aiguilles d'une montre autour d'une Renault 4L (pas facile de trouver une 4L),

8-J'ai lu au moins 25 tomes de tous les préceptes du DALAI LAMA et j'ai accumulé du bonheur pour au moins les 4690 prochaines années,

9 -Sans oublier les 50 fois ou j'ai dû scruter mon écran nuit et jour pour détecter le fameux message qui contenait cet enfoiré de virus que même Microsoft, Mac affee, Norton Symantec etc étaient incapables d'avoir l'anti dote....et qui, non content de bousiller le disque dur, risquait de flinguer la chaîne stéréo, la télé, la cafetière...le sani broyeur et le vibro masseur de ma femme...

Merci bien et pensez y pour l'année prochaine : envoyez ces spam à d'autres personnes !

82 commentaires :: aucun trackback

mercredi 3 janvier 2007

Demain, j'ai rendez vous

Par Cecilchen, mercredi 3 janvier 2007 à 23:49 :: PoueT et moi

Demain, j'ai rendez vous. Ca fait des heures et des heures que je l'attends. Des heures et des heures que je ne pense qu'à cela. Jour et nuit.
Sa vision m'obsède, sans lui je ne suis plus rien, j'avance sans aucun but, j'erre dans le dédale sombre d'une existence qui ne mérite pas d'avoir une fin. Ce sentiment apparaît à chaque fois, à l'instant même de notre séparation. C'est le claquement d'une porte de métro ou de train, c'est une séparation cruelle, qui ne saurait nous accorder ne serait-ce qu'une minute, qu'une seule minute de plus à nous enlacer où à simplement nous plonger dans le regard de l'autre.
Bien sûr, on est privilégiés, on a le téléphone et Internet pour discuter lui et moi. Mais ces types de communication froids et non-spontanés ne sont-ils pas là pour nous rappeler à quel point nous sommes seuls ? A quel point l'autre est loin ? Il y en a qui vont jusqu'à considérer l'appel téléphonique comme Ersatz d'une embrassade passionnée ? D'un simple baisé volé ? L'amour à distance, c'est possible maintenant ! Et mon cul c'est du poulet ?
On raccroche et nous voilà bientôt plus frustré qu'avant de s'être parlé "de vive voix". C'est comme ça. Il faudra bien s'en contenter.
Il est tard, je suis triste et fatiguée. J'espère le retrouver au coin d'un chemin, cette nuit, dans mes rêves, et pouvoir rattraper tout ce temps perdu : deux jours.
Il est tard et je dois être en forme demain.
Car demain, demain, j'ai rendez-vous. Demain soir, je vais chercher PoueT à la gare.

84 commentaires :: aucun trackback

mardi 2 janvier 2007

¤¤ Profitez bien de la fin des vacances ! ¤¤

Par Cecilchen, mardi 2 janvier 2007 à 22:58 :: Pensées en vrac

10 commentaires :: aucun trackback

Bombaysers de Lille - 31/12/06

Par Cecilchen, mardi 2 janvier 2007 à 21:22 :: Famille



Un éléphant, ça trompe énormément.





Un p'tit tour de Grand'roue







La modeste tablée de la soirée du réveillon



Minuit !!! Quelle ambiance !
Personne ne voulait fêter le réveillon avec nous (on doit être sacrément cons !). Heureusement que la soeur de PoueT a eu pitié de nous et a fait en sorte qu'on puisse s'incruster à Lille à la soirée chez ses copains lol :)
Le principal reste ce baiser à minuit, qui me rappelle que je n'ai besoin de personne quand je suis dans les bras de PoueT :)

22 commentaires :: aucun trackback

Alles aus Liebe

Par Cecilchen, mardi 2 janvier 2007 à 15:57 :: PoueT et moi

Ich würde dir gern sagen, wie sehr ich dich mag, warum ich nur noch an dich denken kann. Ich fühl mich wie verhext und in Gefangenschaft und du allein trägst Schuld daran. Worte sind dafür zu schwach, ich befürchte, du glaubst mir nicht. Mir kommt es vor, als ob mich jemand warnt, dieses Märchen wird nicht gut ausgehen. Es ist die Eifersucht, die mich auffrisst, immer dann, wenn du nicht in meiner Nähe bist. Von Dr. Jekyll werde ich zu Mr. Hyde, ich kann nichts dagegen tun, plötzlich ist es so weit. Ich bin kurz davor durchzudrehn, aus Angst, dich zu verliern. Und dass uns jetzt kein Unglück geschieht, dafür kann ich nicht garantiern. Und alles nur, weil ich dich liebe, und ich nicht weiß, wie ich's beweisen soll. Komm, ich zeig dir, wie groß meine Liebe ist, und bringe mich für dich um. Sobald deine Laune etwas schlechter ist, bild ich mir gleich ein, dass du mich nicht mehr willst. Ich sterbe beim Gedanken daran, dass ich dich nicht für immer halten kann. Auf einmal brennt ein Feuer in mir und der Rest der Welt wird schwarz. Ich spür wie unsere Zeit verrinnt, wir nähern uns dem letzten Akt. Und alles nur, weil ich dich liebe, und ich nicht weiß, wie ich's beweisen soll. Komm, ich zeig dir, wie groß meine Liebe ist, und bringe mich für dich um. Ich bin kurz davor durchzudrehn, aus Angst, dich zu verliern. Und dass uns jetzt kein Unglück geschieht, dafür kann ich nicht garantiern. Und alles nur, weil ich dich liebe, und ich nicht weiß, wie ich's beweisen soll. Komm, ich zeig dir, wie groß meine Liebe ist und bringe mich für dich um. Komm, ich zeig dir, wie groß meine Liebe ist, und bringe uns beide um. Zurück

83 commentaires :: aucun trackback

lundi 1 janvier 2007

Bonne Année

Par Cecilchen, lundi 1 janvier 2007 à 20:39 :: Pensées en vrac

Bonjour à tous,

Et oui, ce n'est pas très original, cependant je vous souhaite moi aussi une excellente année 2007, pleine de réussite toussa, hein, on va pas s'éterniser :)

Parmi les p'tites choses réjouissantes qu'on fait lors d'un réveillon du jour de l'an, il y a Le Bilan de l'Année Précédante, qu'il est toujours bon de tirer. Pour ma part, j'ai passé une année assez agréable, dans laquelle tous mes souhaits et mes projets se sont vus réalisés : voyage sympa avec mon meilleur ami russe en Pologne, bloquage de la fac qui m'a tout de même permi de passer tout plein de bon temps avec PoueT, naissance de deux de mes deux p'tits bougres de neveux, obtention de ma Licence mention AB, retrouvailles avec ma Tata d'Is Sur Tille qui m'a trouvé un job d'été sympa comme tout, admission haut la main à l'iufm, et... voilà pour le p'tit bilan.
Côté plus intime, j'ai pas mal fait le tri dans mes "amis", ce qui m'a permi d'un côté de me rapprocher de mes vrais proches, et, au contraire, de ne plus gâcher autant de précieux temps avec ceux qui n'en valent pas la peine. Par ailleurs, je n'ai pas hésité à aller d'avantage vers les autres, ce qui m'a permi de rencontrer plein de nouvelles personnes. Parmi elles : Sophie, Hélène, Denis et Adeline, avec lesquels je passe du bons temps à l'IUFM. Ca a été dur de se décoincer mais ca en vallait la peine ! lol Cette année, j'ai également fait amples connaissances avec la famille de PoueT, et je suis heureuse que ca se passe bien avec eux. Ils sont ouverts, acceuillants etc. Sa grande soeur Amélie et son époux Théo sont particulièrement gentils, et ça fait plaisir de voir qu'on n'a pas que des cons dans sa famille lol
J'espère que les personnes concernées se reconnaîtront, si tant est qu'elles tombent sur ces quelques mots doux.

L'année 2007 me sera, je l'espère, tout aussi agréable. Ca s'annonce déjà plutôt bien, car demain on appelle le Tribunal d'Instance d'Amiens avec PoueT pour prendre le RDV pour signer notre contrat de PACS.

Côté résolutions. D'emblée, je sais que je vais continuer sur la même lignée que l'année dernière concernant mes proches et mon comportement envers eux. Je vais essayer, en plus, de prendre un peu plus sur moi et d'arrêter de me stresser et de me prendre la tête pour des conneries, essayer (comme tous les ans !) d'être un peu plus studieuse. Mais une chose est sûre : JE NE VAIS PAS GACHER MA VIE PRIVÉE AU PROFIT DES ÉTUDES ! Je n' ai peut être plus qu'un an à en baver, mais la vie est trop courte et trop belle, et j'aime trop mon PoueT pour me remettre le nez dans les cahiers après les cours et le week end. Voilà ! J'espère que le sort me permettra de concilier plaisirs et réussite du CRPE.

Bien le bonsoir.

20 commentaires :: aucun trackback